Le drone au service de l’agriculture : explications

Actuellement, les professionnels de la photographie, du cinéma ou du bâtiment ne sont plus les seuls à exploiter les nouvelles technologies au profit de leur activité : un cultivateur agricole peut lui aussi devenir pilote de drone, pour des utilisations très variées.

Ayant un drone civil classique ou d’un drone professionnel, en effet, il peut gagner un temps considérable et améliorer le rendement de ses parcelles grâce à ces appareils qui permettent une vue aérienne précise et la collecte de nombreuses données. Si vous souhaitez tout savoir sur les drones, vous serez alors surpris de constater l’importance de leur usage en agronomie et de découvrir en quoi ils sont devenus des outils d’aide à la décision dans le domaine agricole.

Un outil efficace pour l’agriculture de précision

Les drones agricoles ont la particularité non uniquement de filmer pour réaliser une inspection visuelle des terres pour repérer les adventices ou les dégâts de nuisibles. Mais aussi d’être dotés de divers capteurs facilitant l’analyse de toute une collection de données :

  • niveau d’azote,
  • de chlorophylle,
  • biomasse,
  • taux d’humidité,
  • etc.

En plus, le vol à altitude basse et la haute résolution permettent de capter des vues aériennes plus pertinentes qu’avec une image satellite, aussi bien en viticulture qu’en arboriculture ou pour le maraîchage, l’horticulture et les grandes cultures de céréales.

Faire grâce à toutes ces informations et les recommandations sur les intrants nécessaires, les profitants peuvent adapter exactement le niveau d’engrais ou d’autres pesticides à appliquer, et les zones dévisagées. Pour les agriculteurs qui utilisent fréquemment les drones, on observe que la quantité de liquides épandus pour traiter les cultures a diminué.

Il facilite ainsi l’agriculture durable et raisonnée. Les productivités sont également améliorées, ce qui permet un retour sur investissement rapide, malgré un coût d’acquisition qui atteint plusieurs milliers d’euros pour les drones les plus sophistiqués.

Les drones d’épandage, un nouveau système en développement

Effectivement, cette technique offre plusieurs avantages pour l’univers agricole :

  • Il devient plus facile de traiter des zones énonces et d’optimiser la quantité de produits phytosanitaires utilisés en les servant seulement où cela est nécessaire.
  • Le drone peut accéder à des endroits peu propices au passage d’engins agricoles, spécialement en cas de forte humidité, de présence d’arbres, etc.
  • Les réglages permettent un survol et une dispersion automatique des fertilisants et des herbicides et d’épandre de façon régulière en gérant la distance de vaporisation.
  • Il est faisable d’adapter les buses de pulvérisation en fonction des produits à répandre sur les terres agricoles et du type de cultures.

Le drone agricole pour assister les éleveurs

Les drones s’avèrent aussi utiles à l’élevage. Ces petits outils peuvent voler à proximité d’un troupeau et faire rentrer les animaux à la ferme au moment de la traite (si la législation vous le permet).

Également, ils sont utilisés pour la surveillance de l’ensemble des parcs et pâturages où se trouvent les bovins, les ovins, les porcins ou les volailles, afin d’assurer qu’ils disposent de suffisamment d’eau et qu’aucun ne s’est échappé de son enclos.

De plus, pendant les périodes de vêlage, les agriculteurs peuvent garder un œil sur leurs génisses et intervenir très vite. Certains agriculteurs ont pu noter une baisse du nombre de renards autour des productions de volailles grâce à l’utilisation d’un drone volant.

Inspection drone, c’est quoi au juste?

(0)